VM Linux moins chères dans le cloud public

VM Linux moins chères dans le cloud public

VM Linux moins chères dans le cloud public

Vers la fin de l’année 2015, on a pu constater qu’il est plus intéressant d’utiliser VM Linux dans le cloud public que dans le cloud privé. Cependant, cette estimation ne considère pas les configurations de classe entreprise, puis il existe une grande différence de prix entre les opérateurs de clouds publics.

VM Linux : des coûts inférieurs à Windows Server

D’après l’ISG Cloud Comparaison Index en 2015, dans le cloud publics, les VM Linux sont très compétitives par rapports aux autres solutions dans le cloud privé auxquelles on peut les comparer. En effet, l’entreprise de conseil ISG affirme que le prix de VM Linux proposés par les opérateurs de clouds publics est moins important que le benchmark IT interne jusqu’à ce que l’emploi de VM Linux atteigne 78% si 57% pour Windows.

vm-linux.jpg

Les coûts des VM Linux est inférieur de 33% ceux de Windows Server alors que la majorité des clients utilisent Windows Server pour leurs applications. Toutefois, cela n’inclut pas les surcoûts considérables en rapport avec l’exécution des systèmes d’exploitation de classe entreprise pouvant faire considérablement varier la note finale.

La baisse des prix continue dans le cloud

D’une manière générale, la concurrence entre les opérateurs de cloud public persiste à faire diminuer les prix, de telle sorte que les prix des configurations internes baissent aussi.

windows-server.jpg

De ce fait, chacun des prix d’une instance Windows Server et d’un VM Linux ont baissés en une année de 6,5% pour Windows et 4,5% pour Linux. Alors que le prix du stockage partagé a également diminué de près de 4,5% en un an. Ainsi, la guerre des prix se passe aussi bien dans le cloud que sur site. On a pu constater, toutefois, l’année dernière qu’en usage intensif, le cloud public revient plus cher que le cloud privé.